Dernière maj le 30/03/2004

L'achat Ethique


Qu'est-ce que l'achat ethique.

Au mois de Décembre 2003. Le premier numéro du magazine nc (nouveau consommateur est paru dans les kiosques. Ce magazine se veut le défenseur de l'achat éthique. Mais quelle est donc la définition de l'achat éthique?

Le directeur du magazine définit les attentes du nouveau consommateur. L'honneteté, le respect, les produits de qualité, le juste prix et bien évidemment le plaisir. L'acte d'achat donne à chacun d'entre nous l'occasion d'accomplir dans la vie quotidienne des actions concrètes de solidarité et de respect de l'environnement

Nous sommes aujourd'hui loin du compte lorsqu'on parcourt les rayons des grandes surfaces. Nous n'avons aucun moyen de controler l'honneteté du produit, de savoir dans quelle conditions humaines et environnementales il a été fabriqué, combien de GES il a contribué a envoyer dans la stratosphère. la seule piste qui peut contribuer à nous aider, c'est le "made in " à priori obligatoire. Seulement le "made in" est trop souvent oublié, ou détourné. On taxe, par exemple, un pays de "made in France" alors qu'on lui a seulement rajouté une étiquette en France. Première chose donc imposé que cette lois sur l'origine des produits soient respectées par tous. N'achetez pas de produits dont vous ne connaissez pas assurément l'origine. Si ce n'est pas clair c'est qu'on a voulu vous la cacher!

L'achat éthique est forcément un achat quei arrête la course permanente au prix bas. Les prix bas obtenus par les énormes centrales d'achats de la grande distribution n'ont pas été obtenu en tirant sur la marge du grand distributeur, ils l'ont été en tirant au maximum sur la marge des fournisseurs. Les manifestations des agriculteurs étranglés par la grande distribution se font de plus en plus nombreuses.

Cette pression faite sur les producteurs a évidemment des conséquences néfastes. Les entreprises pour conserver des prix attrayants sont obligés de :

  1. de rechercher la rentabilité maximale.
  2. d'avoir les processus de fabrication les plus efficaces, les plus économiques possibles.
La conséquence du point 1, se traduit par des gains de productivité (Récemment, nous avons d'ailleurs appris que le travailleur français était très productif essentiellement parceque l'industrie française est la plus mécanisée, donc la plus énergivore), des licenciements, des bas salaires, des délocalisations (ce qui accroit les transports internationaux)...
En conséquence du point 2, les entreprises, peuvent être tentées d'être plus "légères" vis à vis de l'environnement. Par exemple les pétroliers poubelles qui échouent sur nos plages, les bateaux qui dégazent en mer, autant d'exemple de légéreté peu couteuse pour leurs auteurs (de plus en plus couteuse en Europe bien heureusement. Enfin!)

Ne vous y trompez donc pas tout ces bas prix, toutes ces économies que vous croyez faire chez votre grand magasin, vous les payez en cotisations chômage, en retraites, en charges sociales, en insécurité sociale et en délinquance. Vous payez donc le prix fort de toutes les façons.

Enfin l'hégémonie de la grande distribution fait peu à peu disparaitre le petit commerce local. La grande distribution étend son périmètre et peu à peu c'est tout le petit commerce qui est étranglé et ne peut survivre.

Ajoutons enfin que les centres commerciaux étant en dehors des villes, il faut se rendre en voiture sur le lieu d'achat. Un centre commercial génère beaucoup plus de pollution qu'un petit commerce en centre ville

Pensez y. Plutôt que le plus bas prix, payons toutes choses au juste prix.


Retour a l'accueil des solutions