Dernière maj le 14/04/2004

L'Automobile et les émissions de GES


L'automobile est un domaine particulier qui exacerbe immédiatement les passions. L'automobile, c'est la liberté de se déplacer où l'on veut, quand on le veut et à la vitesse où on le veut, quels qu'en soit le prix et les nuisances.

Nous sommes ici dans le domaine de la passion amoureuse, de l'irrationnel. L'homme et l'automobile vivent depuis plus d'un siècle une grande passion d'amour.

Essayer de faire reculer l'automobile ou tout simplement d'arrêter de la privilégier est assimilé à une attaque fondamentale de la liberté individuelle.

Pourtant tout n'est pas rose en ce domaine. Ainsi voitures et camions sont responsables en France de 35% des émissions de GES et le plus grave c'est que contrairement au secteur de l'industrie ou de l'énergie, cette contribution est en croissance.

Les progrès accomplis pour rendre l'automobile moins polluante, au niveau des émissions de particules et pour en diminuer la consommation (donc la production de CO2) sont très nettement insuffisants face à l'inflation de l'utilisation qui en est faite.

Le parc automobile français a augmenté de 14 Millions de véhicules en 1973 à 30 Millions en 2000 et les distances parcourues se sont allongées, de 12000Km/an en 1980 à 14000Km/an en 2000. De plus, les modèles vendus sont toujours plus puissants et toujours plus équipés, donc toujours plus lourds.

Ainsi la Golf des années 80 pesait 800 Kg, la nouvelle Golf pèse plus d'1,3Tonnes. La motorisation a beau avoir fait des progrès, ces progrès ne compensent pas l'inflation des équipements embarqués.

Pire la climatisation est en train de se généraliser alors que :

Bien évidemment le commerce et son allié la publicité joue leur rôle de rouleau compresseur en Offrant la climatisation pour 1 Euro, ou en montrant des publicité où l'on voit des bonhommes de neige conduire (une Citroên C3). En voyant comme le monde de la climatisation automobile est beau et pas cher, qui peut avoir conscience qu'il est nocif pour l'environnement de climatiser sa voiture?

En 2008, les constructeurs Automobiles se sont engagés à ce que les voitures neuves n'émettent plus que 140 grammes de CO2/km et seulement 120 grammes de CO2/Km en 2010.
Un challenge d'autant plus dur à tenir que pour l'instant nous n'en prenons pas du tout le chemin avec la climatisation comme je viens de le dire, la mode des grosses cylindrées et surtout des 4*4 que je vois fleurir dans ma ville de la proche banlieue parisienne.

Toute politique cohérente de lutte contre l'effet de serre devrait sanctionner lourdement les véhicules les plus consommateurs, la vignette automobile jouait en partie ce rôle à ceci prêt qu'elle excluait les véhicules agés qui sont polluants eux aussi. Une Ecotaxe sur les émissions de carbone permettrait d'intégrer un cercle vertueux d'économies de carbone.. Nous l'attendons toujours.

L'etiquette de consommation energétique est une bonne idée qui fait son chemin. Elle vient d'être rejettée par Ford en Grande-Bretagne. Cette notation est déjà en vigueur pour comparer les appareils électro-ménagers, mais je crains qu'elle n'ait guère de succés dans le domaine de l'automobile, si elle ne s'accompagne pas de lourdes taxes, tant celui-ci est un domaine affectif et irrationnel.


Chiffre Source Que Choisir Janvier 2004
Retour a l'accueil des solutions