Les aberrations de l'effet de serre


Lettre ouverte à Réseau ferré de France

Date : 20/06/2003

La SNCF était, un gros consommateur de bois. Les traverses nécessaires à la pose des rails étaient faites en bois. Pour ses besoins, elle entretenait des forêts et stockait, durablement dans ces traverses une grande quantité de Carbone.

Or, en prenant mon RER quotidien, j'ai pu constater que Réseau Ferré de France, la société issue de la SNCF (Europe oblige) chargée de l'entretien du réseau, n'installait plus que des traverses en béton.

L'idée parait claire, comme d'habitude on chasse l'être humain, je suppose que les traverses en béton durent plus longtemps et qu'il faut donc moins souvent les remplacer. Par contre, au lieu de stocker du carbone, on en rejette dans l'atmosphère pour fabriquer le béton. On commet donc 2 fois un crime contre l'humanité. D'abord en lui refusant le travail, puis en contribuant à lui assassiner son atmosphère. Pour une entreprise nationalisé, je dis Bravo!!

Merci donc à réseau ferré de France de renouer rapidement avec l'utilisation du bois pour fabriquer ces traverses.

Retour a l'accueil du site