Les aberrations de l'effet de serre


Le balai à effet de serre

Date : 19/07/2003

J'habite une ville extraordinaire. Le week-end, alors qu'on essaye de récupérer d'une semaine de stress et de transports en commun surchauffés, nous sommes réveillés, dès huit heures du matin (tous les samedis et les dimanches) par la motocrotte qui passe et repasse, cherchant à avaler goulument les crottes que mes concitoyens amoureux des animaux laissent négligemment trainer sur le trottoir. Cette moto est dotée d'un moteur à explosion et d'un aspirateur très bruyant qui interdisent toute grasse matinée.

Mais, ce matin, après le passage de la fameuse motocrotte,en plus nous avons eu le droit à un bruit plus inhabituel. Un gros poids lourds? non ce se déplace doucement sur le trottoir! Une tondeuse à gazon? Impossible il n'y a pas un brin d'herbe dans mon quartier! La balayeuse municipale, elle fait aussi beaucoup de bruit? On brule! En fait, il s'agit d'un balayeur à pied doté d'une énorme soufflette, extrèmement bruyante, qui va passer près d'une heure dans notre rue à souffler laborieusement, vers le caniveau, les rares feuilles que l'on trouve sur le trottoir en ce mois de juillet. La fameuse balayeuse municipale passera ensuite nettoyer le caniveau . Polluer l'atmosphère et créer du stress par le bruit pour quelques feuilles, je dis Bravo!

Comme le maire de Paris, je propose :

Arretons de mettre de l'énergie où elle n'est pas nécessaire!!!

Retour a l'accueil du site